Followers

Ce que ça fait quand ...

Ma boss me dit qu'elle est pas certaine que je suis faite pour travailler en librairie malgré "connaissances, motivation et intérêt rafraîchissant". Quand tu te vois pas faire autre chose de ta vie. Ça fait mal. Point. Ça fait aussi que l'angoisse de travailler demain soir me prend au ventre, m'empêche de dormir... Ça fait que je remets en question mes dernières huit année de vie, sur 24 c'est quand même beaucoup, mes choix, mes goûts, ma personne. Encore... je me sens vide. Sans talent, sans passion quelconque, sans espoir d'avoir un avenir professionnel intéressant. Sans avenir professionnel du tout. Je suis vide. Vide de sens. Vide de l'étincelle qui pourrait faire de moi quelqu'un. Je suis juste là pour rien, à suivre la vague, sans but, sans idées. À quoi ça sert d'être là ? J'ai pas la prétention de vouloir changer le monde, juste de vouloir faire quelque chose du mien. Mais je peux pas, incapable d'avancer parce que je veux "trop bien faire". J'aimerais juste pouvoir faire. Faire quelque chose comme il faut, jusqu'au bout, par moi-même. Quelque chose que j'aurais trouvé moi-même. Juste un petit de quoi. Mais non. Rien. Vide.
Pas besoin de me dire que je ne vais pas bien. J'ai fini par deviner avec le temps. Je me fais tranquillement à l'idée que ça n'ira jamais bien. Parce que je ne suis pas conçue pour ça "aller bien". Il faut toujours un truc qui cloche, en vrai ou dans ma tête. Parce que je suis bonne pour angoisser pour rien. Comme avec Chum, qui est un modèle de chum depuis bientôt un mois. Je n'ai pas à lui reprocher quoique ce soit sur sa dépendance grave aux jeux vidéos. Mais j'ai toujours peur que ça revienne. Tellement peur que ça m'empêche d'apprécier pleinement les bons moments. Et je me sens conne de faire ça. Je me décourage moi-même d'être aussi anxieuse... On m'a suggéré aujourd'hui d'aller chercher de l'aide. Pourquoi ? Où ? Qu'est-ce que je vais me faire dire que je sais pas déjà ? C'est pas tant que je considère que je ne la mérite pas ou que j'y vois pas l'intérêt... mais je vois pas bien le pourquoi j'irais. Le mieux que je pourrais expliquer, c'est que je vois pas ce que ça changerais d'aller parler à un inconnu toutes les semaines. C'est un certain je-m'en-foutisme mêlé de découragement je dirais. Peut-être que j'ai peur de faire perdre du temps à quelqu'un. Ou de prendre la place d'une personne qui peut encore moins vivre avec ses problèmes que moi. Plus encore, j'ai peur d'être jugée. De me faire dire que je suis pire que je le pense. Que des solutions pour moi, y'en a pas, que ma vie est inutile et un poids pour tout le monde. Que j'aurai beau pleuré tant que je veux, y mettre tout les efforts possibles, j'y arriverai jamais. C'est surement ça.

4 commentaires:

Mademoiselle K a dit…

Ton message me rentre dedans a full allure cocotte... Vas tu falloir je te fasse le même coup qu'a la grande imparfaite?
Ne laisse JAMAIS quelqu'un te dire que tu n'es peut être pas faite pour une chose. La seule personne qui peut en déterminé c'est TOI... Et c'est pas vrai, tu n'es pas conçu pour mal aller dans la vie tu est conçu pour régner comme nous tous, on a tous a régner a notre manière, toi y compris... la dessus je vais aller travailler mais je pense sérieusement que oui ca vaudrais la peine d'aller chercher de l'aide et je t'encourage la dedans a 100 milles a l'heure
je t'aime ma puce xx

L'Accro des listes a dit…

Si tu es pas fait pour travailler dans cette librairie là, ça veux pas dire que toutes les librairies te fermeront leur portes! C'est fou comment ça doit t'affecter quand même... Je sais pas quoi te dire autre qu'on est là pour t'écouter et te soutenir.. Prends soin de toi !

Véro a dit…

Je ne pourrais pas mieux dire que Mademoiselle K et L'Accro des listes.

Et qu'est-ce qui est arrivé pour qu'elle en vienne à te dire ça? Il a sûrement dû y arriver quelque chose.

Moi, j'ai toujours dit que quand on veut de quoi, il faut se forcer pour y arriver. Et si ce n'est pas cette librairie, ça sera une autre. Je suis sûre que tu es bonne là-dedans, mais là tu te sens affecté avec ce qu'elle a dit (ce qui est très normal!) donc tu ne vois peut-être pas assez claire.

Des fois, dormir là-dessus permet d'éclaircir la situation, ce que j'espère est arrivé ce matin :)

Gros câlin virtuel, donne-nous des nouvelles xxx

Ariane a dit…

Un boss, c'est une personne comme une autre. Avec ses qualités et ses défauts. Et avec qui on a des affinités ou non. Rien n'allège la peine que son affirmation t'a causée, mais comme tous les autres commentaires, je crois que si ce n'est pas cette librairie, ce sera une autre.
Parfois, c'est l'endroit qui ne nous convient pas et qui fait qu'on arrive pas à exploiter notre potentiel au maximum. Ça n'enlève rien à nos qualités, mais ça donne un bon cue pour commencer à regarder ailleurs.
;)

Publier un commentaire

Profile

Ma photo
Je suis une ex universitaire réactionnaire limite frustrée, totalement débile, grande gueule, mais sympathique une fois apprivoisée...